Petites réparations et entretien en plomberie : comment ça marche

conseils-utiles-pour-operer-le-depannage-de-vos-problemes-en-plomberie

Le plombier intervient toujours en temps utile, mais cette intervention peut-être facultative dans certaines circonstances. Découvrez des méthodes simples pour apprendre les différentes façons de déceler une fuite d’eau de votre canalisation. Le remplacement de vos équipements plomberie n’a jamais été aussi simple maintenant que ce blog vous vient en aide.

Connaître le volume exact de perte d’eau de sa plomberie grâce à compteur

Quand la facture d’eau monte au-delà de votre consommation moyenne, cela ne peut être autre qu’un problème de fuite.

Pour déceler la source d’une fuite, il n’y a pas mille façons. Il vous faudra stopper carrément le compteur.

Maintenant que le compteur a été stoppé, il ne vous reste plus qu’à noter ce qu’il mentionne comme chiffres et à le refaire au moment de le rouvrir. Le rapprochement des deux chiffres vous permettra de calculer la différence et de trouver l’écart pour déterminer la quantité exacte d’eau perdue :

  • Détecter une fuite et la stopper provisoirement, c’est facile. Il vous suffit d’arrêter l’eau du robinet se trouvant en aval au niveau de votre compteur et d’attendre au moins une demi-journée avant de la rouvrir.
  • Lisez attentivement le compteur , relevez ce qui est écrit dessus . L’indication en mètre cube ; c’est la quantité totale d’eau que vous avez consommé. Vous remarquerez facilement les unités en hl, dal et litres situées à droite de la virgule. Après avoir rouvert le compteur, notez une seconde fois ce qui apparaît sur le compteur au bout de 12 à 24 heures ; calculez l’ écart entre les deux chiffres pour connaître avec précision combien d’eau vous avez perdu.
  • Reprenez votre bloc-note et stylo , notez ce qui est affiché sur votre compteur après l’avoir remis en marche . Laissez l’eau s’échapper de votre robinet tout en surveillant le compteur Quand ce dernier tourne , cela signifie que votre système de tuyauterie fuit. Quand la fuite d’eau est identifiée , vous devriez couper de nouveau le compteur et consigner l’indication finale. Ca y est, vous avez noté ce que le compteur d’eau a révélé ; il est temps de confronter les chiffres et de calculer l’écart pour déterminer la valeur exacte de perte de volume d’eau. Divisez ce chiffre par 12 ou par 24 , notamment selon la durée de la coupure, pour connaître le débit réel de perte d’eau.
  • La fuite a été détectée , le débit et le volume de fuite d’eau sont aussi connus. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’ inspecter la totalité de vos installations pour boucher la fuite de tuyauterie.

astuces utiles pour en finir avec les problèmes de fuite de canalisation

Un problème de fuite d’eau signifie forcément que votre raccord ou votre tuyau présente un problème de défectuosité

  • Bouchage de tuyau fuyant en cuivre : Quels produits choisir ?

Les deux meilleures solutions de réparer un tuyau fuyant en cuivre consistent en l’utilisation d’un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Une fuite a été détectée au niveau d’un raccord abîmé : Ce qu’il faut faire

Quand le problème de fuite se trouve au niveau d’un raccord, seul le remplacement de joint permet d’y remédier efficacement.

  • Opérer un colmatage de tuyau en cuivre ? C’est presque un jeu d’enfant avec du mastic bi-composant adhésif et durcisseur

Commencez par nettoyer délicatement la conduite. Préparez d’abord la zone à colmater en l’essuyant avec un chiffon bien propre ; astiquez délicatement le tuyau sur une surface à peu près plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour un polissage réussi , utilisez une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile émeri fine Tranchez le mastic pour en faciliter le malaxage . Une fois cela terminé , vous obtiendrez ensuite un boulet de teinte homogène et collant . La conduite est maintenant prête à recevoir le mastic que vous avez préparé, fractionné et modelé . à l’aide de vos doigts, aplanissez le produit sur la zone fuyante que vous avez préalablement polie . Fais en sortes que ça tienne . Attribuez le temps de séchage nécessaire pour qu’il sèche, durcisse et se fixe.

  • Calfeutrer une fuite issue d’un tuyau Cu avec du ruban :

Nettoyez le tuyau, poncez-le d’abord et séchez-le ensuite en vous servant d’ un sèche-cheveux. Passez immédiatement à la préparation du ruban adhésif à appliquer sur la conduite.

conseil-pour-depanner-vos-problemes-en-plomberie

Que faut-il faire pour votre raccord fuyant ?

  • Si votre bague en PVC manifeste une fuite d’eau c’est qu’elle nécessite forcément d’être remplacée. Si ce n’est pas encore le cas, une simple opération de resserrage permettra de résoudre le problème. Quand celui-ci persiste, vérifiez au niveau du joint et repositionnez- le. Si le résultat est le même, remplacez-le carrément.

Trouver la solution de comblement idoine pour son tuyau en Cu

Défectuosité de tuyaux résultant d’ un choc direct, gel de tuyaux , défaut de fabrication, soudage de piètre qualité, micro-vibration, effet coup bélier… sont susceptibles de provoquer une fuite de canalisation . A chaque problème correspond la solution adéquate : un ruban adhésif autoamalgamant ou un mastic bi-composant pour réparer les petites fuites ; installation d’un nouveau raccord pour le cas d’un gros jet de fuite par exemple .

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur et adhésif :

Comprenant 2 composants dissociés : durcisseur et adhésif, le mastic antifuite est proposé sous forme de barres ou de tablettes minidoses. Le produit permet un colmatage efficace d’un tuyau en Cu une fois parfaitement malaxé avec les doigts. le mélange homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit et comble la zone fuyante.

  • Ruban adhésif autoamalgamant antifuite :

Ce ruban spécial ne rassemble pas aux autres types de rubans adhésifs comme celui de l’électricien par exemple car il est autoamalgamant. Une fois enroulé sur votre tuyau fuyant, il fait corps avec celui-ci et s’endurcit pour empêcher définitivement l’eau d’y échapper.

tuyauterie PVC : que faire en cas de fuite

  1. Stoppez la fuite en coupant directement le compteur

Arrêtez le compteur en premier ; veillez à ce qu’aucune eau ne réussisse à circuler en amont de la partie fuyante .

  1. Repérez les zones de la partie défectueuse du tuyau en PVC avant de la découper

A l’aide de votre marqueur , commencez par démarquer , de part et d’autre, les zones à scinder de la partie endommagée du tuyau PVC.

  1. Les tronçons résiduels doivent être totalement ébarbés

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple petit couteau s’avère plus efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour nettoyer la surface de contact d’un tuyau fuyant en PVC.

  1. Passons tout de suite au délardage des différentes zones de contact :

Prenez une feuille essuie-tout et trempez-la dans de l’alcool pour purifier les manchons ; faites pareil pour toutes les extrémités de la conduite sur 3 à cinq cm .

  1. Maintenant il est temps de procéder au dégivrage des surfaces de contact :

Il est utile d’opérer le dégel des zones de contacts pour en assurer l’adhérence à votre colle antifuite .

  1. Et maintenant…opérez le jaugeage des portions de tuyau à échanger

Métrez la partie à remplacer ; soustrayez un centimètre de la longueur obtenue.

  1. Maintenant que le calibrage est terminé, il vous faudra maintenant sectionner le nouveau fragment de tuyau :

Votre nouveau tube de remplacement est enfin prêt, introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Ensuite, prenez votre feutre et commencez par marquer la longueur à découper . Muni de votre scie à guichet, scie à métaux ou scie égoïne coupez maintenant le nouveau tube puis ébavurez ses bouts . Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un simple petit couteau à la place.

  1. Pensez maintenant à connecter le nouveau tuyau à votre tuyauterie :

Avant d’intégrer le nouveau fragment à votre tuyauterie, vous devez écarter légèrement l’une des sections de conduite restantes . Les colliers qui immobilisent la partie la plus courte doivent être dénouées pour la séparer du mur.

  1. Consolidez la fixation de votre tuyauterie raccordée en collant des zones de contacts :

Pour ce faire, vous avez deux possibilités :

  • Coller sur les zones déglacées en appliquant directement la colle aux manchons.
  • Ecoller le nouveau tronçon au système via le bout du tube et des sections de la conduite d’origine.
  1. Manchons et tubes doivent être conciliés :

Vous avez réussi à insérer les manchons aux extrémités du tuyau neuf ? Il vous faudra maintenant vous approprier du tube. Enfilez-le des deux côtés, de part et d’autre

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre vieille chasse d’eau . Vérifiez alors au niveau du robinet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien coupé. Sa place se trouve à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. Le démontage d’une chasse d’eau passe d’abord par le détachage du couvercle :

Désinstaller une chasse d’eau tirette est un jeu d’enfant ! Dévissez-la tout simplement !. Le démontage d’une chasse d’eau pressoir s’opère pour sa part en défaisant le fil assurant sa liaison .

  1. Vous pouvez enfin dire au revoir à votre vieille chasse d’eau car il est temps de l’ôter définitivement

Enlevez aussi du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à 90° à l’inverse de l’aiguille d’une montre.

  1. Veillez à ce que le joint soit parfaitement séparé du réservoir des toilettes pour installer votre nouvelle chasse d’eau :

Commencez par dévisser les écrous qui enferment le réservoir des toilettes sur la cuvette. Enlevez les vis par le haut ensuite.Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le . Enlevez le soin d’étanchéité usé ; dévissez le mécanisme de fixation du réservoir par le biais d’ une clé spéciale.

  1. La 2ème chose à faire quand il faudra installer une nouvelle chasse d’eau, c’est de restituer la réservoir sur la cuvette :

La céramique doit être astiquée en premier. Remontez le réservoir ensuite ! Vissez-en le fond. Faites pareil avec l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau mais, à l’aide d’ une clef spéciale. Maintenant place au montage du nouveau joint mousse. Une fois cela terminé , la rondelle conique doit être introduite au vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation est à inséré en dernier ; serrez les écrous.

  1. Pensez aussi à restituer flotteur et robinet pour réussir le montage de votre chasse d’eau neuve :

Préparez un joint pour le coulisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfoncez par la suite ce pas de vis dans son trou. Dès lors que ce sera fait , stabilisez l’écrou de fixation du flotteur et puis, montez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous servant d’ une clé spéciale , vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet en même temps . .

  1. Mettez en place la nouvelle chasse d’eau :

Ajustez la hauteur du nouveau mécanisme de chasse par rapport à la taille du réservoir. Installez ensuite le mécanisme sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à 90° dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Résistance d’un chauffe-eau : les bonnes pratiques au nettoyage

  1. Première mesure de sécurité avant le nettoyage : débranchez le chauffe-eau

Mettez le disjoncteur général hors tension et détachez le fusible du chauffe-eau électrique.

  1. Le chauffe-eau sera prêt à être nettoyé une fois désactivé et mis hors tension

Un chauffe-eau électrique à résistance stéatite ne nécessite pas de vidange contrairement à un chauffe-eau thermoplongée.

  1. Détachez la résistance

Vous avez réussi à vidanger votre chauffe-eau ? Bravo ! Maintenant place au démontage de la résistance. Elle est logée juste en dessous du capot de protection. Dévissez le en premier pour démonter facilement la résistance de votre appareil de chauffage.

  1. Le chauffe-eau électrique a été bien vidangé ? La résistance a été aussi retirée sans le moindre ennui ? purifiez- la maintenant !
  1. Le nettoyage une fois terminé , pensez à réinstaller la platine et ensuite, réactivez votre chauffe-eau électrique

Il suffit de remonter la platine pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée. Le fourreau doit être en revanche remonté sur la résistance puis au tour de cette dernière d’être réintroduite dans la cuve, pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite. Il vous faudra la remplir avant de remettre le chauffe-eau électrique en marche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *